1er réseau associatif de financement des créateurs d'entreprise
222 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français
16 700 entreprises et 44 155 emplois créés ou maintenus en 2016
Accueil > Presse > PORTRAIT CREATEUR : Igor Villechenoux et Salima Baouz, entrepreneurs à Villetaneuse

PORTRAIT CREATEUR : Igor Villechenoux et Salima Baouz, entrepreneurs à Villetaneuse

Publié le 13 avril 2017

Marque italienne de maquillage et de cosmétique, It Style offre une gamme de produits enrichie de tous les accessoires nécessaires pour en valoriser l'usage simple et intuitif.

Entretien avec Igor Villechenoux et Salima Baouz, qui reviennent sur leur accompagnement avec Initiative Plaine Commune.

 

Comment It Style a vu le jour ?

« Salima et moi nous nous sommes rencontrés grâce à un ami en commun, nous avons par la suite été collègues au sein de la même entreprise.

J’ai une formation en restauration et ai travaillé plus de 20 ans dans le secteur, quant à Igor il a toujours travaillé dans la gestion d’affaires et notamment de restaurants. Igor est venu me voir un matin avec une idée bien précise en tête, il avait déjà négocié avec les bailleurs. Il avait même réussi à obtenir, bien avant de me parler du projet, un emplacement à l’entrée du centre commercial ou nous sommes actuellement installés et ceci sans que les travaux que nécessitait la boutique soient à notre charge.

Après négociation, il est venu me voir et m’a dit qu’il avait besoin de moi et que le projet était déjà lancé. Nous avons donc démarré le projet en juillet et nous avons ouvert courant décembre.

Il faut savoir qu’It Style est une franchise italienne de cosmétiques en tout genre, nous l’avons choisi car elle était très rentable. »                                                                

La création d’entreprise est un risque, qu’est-ce qui vous a fait sauter le pas ?

« Nous sommes deux, ainsi le risque est moindre de mon point de vue. De plus, nous nous sommes concentrés sur nos forces et nos faiblesses et nous avons alors remarqué notre complémentarité.

Je sais monter une affaire, je suis un entrepreneur dans l’âme, mais la gestion au quotidien et notamment la gestion d’équipe est un domaine dans lequel je n’excelle pas et ne m’épanouie pas. Salima, de par son expérience et de par sa facilité à gérer au quotidien sur le terrain des équipes, prend le relais à ce niveau-là. C’est pour cela que notre affaire marche aussi bien, même si nous avons ouvert il y’a peu de temps nous remarquons déjà les retombées.

De plus, j’ai 50 ans et Salima 42 ans : il est très difficile de trouver un emploi malgré toute notre expérience, nous sentions que notre âge était un problème.

Nous sommes donc devenus notre propre patron, afin également d’aider des personnes qui peinent à trouver du travail. La création d’emploi est une de nos priorités. Il faut souligner toutefois que ce n’est pas par dépit que nous entreprenons aujourd’hui mais réellement par enthousiasme !

Je dirais même par volonté sociale, il est important pour nous de redynamiser la Seine-Saint-Denis qui est aujourd’hui un territoire en partie sinistré et ou le taux de chômage est élevé. On pose ainsi notre pierre à l’édifice et on se sent réellement utile socialement. »

Comment avez-vous été financés par Initiative Plaine Commune, quelle a été votre démarche ?

« C’est une anecdote assez drôle, nous déjeunions avec Salima dans le restaurant d’un ami. Nous étions alors à la recherche de fonds et notre ami est alors venu nous voir en nous signalant qu’un certain Guillaume pouvait nous aider.

Il nous a alors présentés car il se trouvait présent au même moment que nous, un réel coup de chance !

Guillaume Pichot travaille pour Plaine Commune, nous a mis en contact avec Baptiste Journet qui est un chargé de mission au sein d’Initiative Plaine Commune. Nous ne trouvons pas les mots pour décrire leur réactivité, nous sommes entrés en contact avec ces derniers au mois de Juillet, en décembre notre boutique ouvrait ses portes.

Le prêt d’honneur a été un réel levier, sans lui nous n’aurions pu avoir une trésorerie de départ suffisante pour obtenir un prêt bancaire et payer ainsi notre redevance à It Style. Je n’avais jamais vu une telle réactivité, étant un habitué de l’entreprenariat.

Initiative Plaine Commune est une plateforme opérationnelle et je dirais même exceptionnellement, à l’écoute et attentive au besoin, cela se ressent par ailleurs dans l’accompagnement. L’élément le plus pertinent dans cet accompagnement est à mes yeux le document de synthèse fournit par ces derniers, il s’agit d’une réelle preuve pour les banquiers qui sont plus aptes à nous écouter quand ils ont ce document sous les yeux. Ce dernier, étant une réelle analyse financière et prévisionnelle de l’entreprise, nous a permis d’ouvrir notre boutique et nous aide aujourd’hui dans notre développement. »

Pouvez-vous nous en dire plus en ce qui concerne vos projets de développement ?

« Nous souhaitons dans un premier temps mettre en avant nos équipes, nous leur expliquons au quotidien qu’ils jouent un réel rôle économique pour leur entreprise. Ainsi notre objectif est de faire grandir nos employés au sein même de l’entreprise, afin qu’ils s’épanouissent, je leur dis souvent qu’ils travaillent avec nous et non pour nous.

Les clients nous demandent si nous allons rester ouverts car ils sont souvent déçus de voir au sein de leur quartier des boutiques fermer, nous leur avons promis de rester ouverts et c’est donc également un de nos objectifs.

Enfin nous souhaitons ouvrir deux autres boutiques cette année, Igor est actuellement en négociation avec des bailleurs ce n’est donc plus qu’une question de temps. La création d’emplois étant en parallèle l’objectif qui en découle, 3 à 4 postes par boutiques seront créés. »

Nos partenaires

La lettre ? Initiative S'abonner Devenez parrain Comment ?